Journaux publiés au Saguenay-Lac-St-Jean pendant la période de 1879 à 1917, partie 5 : Le Saguenay

Ecrit par:Roch
Published on Février 28th, 2018 @ 09:21:00 am , using 1067 mots, 90 vues
Posté dans Histoire

 Cet article couvre le premier journal ayant été publié au Saguenay et le premier ayant eu un tirage régulier et grand public au Saguenay-Lac-St-Jean.

Le Saguenay

 Voici ce qu'en écrivait l'Inventaire chronologique des livres, ... de N.E Dionne (réf. 6);


Le Bulletin des Recherches Historiques, décembre 1913, (réf. 10, p-369) écrivait ce qui suit:

Ce journal était imprimé à Québec, l'industrie de l'imprimerie n'étant pas encore établie au Saguenay. D'ailleurs, ce sujet fera l'objet d'un prochain article.

La première publication de ce journal fut le 5 septembre 1882. Cependant, la première accessible en ligne est datée du 19 septembre 1882, Vol. 1 No. 2 (réf. 28). En voici la bannière. 

Le titre et le sous-titre sont très évocateurs de ses orientations: "Journal publié dans les Intérêts de la Colonisation, de l'Agriculture et contre l'Émigration" et "EMPARONS-NOUS DU SOL".

Auguste Béchard était l'éditeur et le propriétaire. Il fut le premier journaliste au Saguenay. Le premier numéro n'étant pas disponible, le prospectus qui s'y retrouvait ne l'est pas non plus. Le prospectus qui avait précédemment été publié pendant le période de souscription, soit le 6 juillet 1882 n'est également pas disponible. Cependant, dans un article du Soleil daté du 28 avril 1965 (réf. 28), il s'y trouve reproduit. L'on y retrouve également une courte biographie d'Auguste Béchard dont, incidemment, un prix de journalisme porte son nom: 

 
 

De plus, pour les mêmes raisons que précédemment, le contenu du premier numéro n'est pas disponible. Mais Mgr Victor Tremblay dans un article de l'édition du centième anniversaire du Progrès du Saguenay daté du 6 août 1942 (réf. 29), nous en donne une description très explicite, si bien que c'est comme si nous avions ce journal sous les yeux! La voici:  

 

Analyse du contenu 

J'ai fait l'analyse du contenu de deux parutions de ce journal soit celles du 13 février et du 14 août 1883.

La publication du 13 février comportait 8 pages à l'origine mais seulement 7 sont disponibles sur le site de Google Actualités (réf. 30). Cependant la page manquante, la dernière, dans les publications précédentes, comportaient exclusivement des annonces et l'on peut présumer qu'il en est ainsi dans celle-ci. La publication du 14 août comporte 8 pages.

Le tableau ici-bas résume le contenu de ces deux publications:

 Publication du 13 février 1883

 

  Publication du 13 février 1883

 

 

La publication du 13 février comporte 66 éléments d'information. Le plus important est celui se rapportant à la culture qui compose 21,2%. Parmi ces éléments, plusieurs soulignent les dangers de perdre la culture de la langue française lors de l'exil aux États-Unis. Ces éléments d'information sont autant d'éléments militant contre l'émigration. Il y est également déploré la propension qu'ont les canadiens-français à utiliser l'anglais pour les discussions entre eux lorsque dans un groupe composé majoritairement de canadiens-français, par exemple dans une proportion de deux-tiers versus un tiers d'anglais. L'agriculture et la colonisation ensemble comptent pour 20,7% de la publication. Il n'y a que 8 nouvelles locales.

La publication du 14 août comporte seulement 33 éléments d'information. Là encore, la culture prend la place prépondérante dans cette publication. Dans celle-ci, c'est le mauvais usage de la langue française dans la province qui est majoritairement visé. Quatre exemples d'utilisation de la langue anglaise par des maîtres de postes, parfois des canadiens-français, sont cités. Plusieurs autres exemples sont donnés dans les journaux, la rue, les chemins de fer, aux États-Unis ainsi que dans des lettres reçues. C'est un véritable fléau! A noter qu'au bas la page 6, une erreur d'orthographe existe dans la manchette suivante: "C'est bien vraie" qui devrait s'écrire:  "C'est bien vrai". La même problématique est présente même à l'endroit où l'on s'en attendrait le moins... La colonisation occupe 18,2% des éléments d'information. Il n'y a qu'une nouvelle locale.

Autres éléments à souligner, qui, en rétrospective, donnaient un signe avant-coureur de la fin de la publication de ce journal. L'on parle d'une bonne loi américaine qui devrait être en vigueur au Canada à l'effet que lorsque l'on renvoit un journal après l'avoir reçu 2, 3, 4, et 5 mois sans l'avoir payé soit considéré comme du vol. Également, un avis important est donné aux annonceurs ainsi qu'aux abonnés qui n'ont pas payés leurs dûs à l'effet que leurs dossiers sont entre les mains de l'avocat du journal.

Deux autres indices. La publication de ce journal porte les numéros 47, 48 et 49. L'explication donnée est que cette publication comporte 8 pages au lieu de 4 habituellement, ce qui explique les numérotations 47 et 48. Pour la quarante-neuvième, le prospectus original publié le 6 juillet 1882, qui n'avait jamais été comptabilisé et, comme les prospectus généralement  coûtent le triple et parfois même le quadruple des publications régulières car tiré à plusieurs mille exemplaires dont les deux tiers deviennent inutiles, il devrait être comptabilisé, ce que rectifie la numérotation. Finalement, un avis informe les abonnés que le prochain numéro sera retardé de 2 à 3 semaines en raison de changements et améliorations qui seront apportés au journal. Le même avis dément avec force la possibilité que ce retard soit le signe de la mort prochaine de ce journal. Mais le futur prouvera le contraire car il n'y aura pas de publication subséquente.

Fait surprenant, la liste des endroits apparaissant dans les deux publications est très étendue. La voici: 

Liste des endroits apparaissant dans la publication du 13 février 1883

 65 endroits sont listés couvrant plusieurs localités ou villes du Québec, du Canada  ou même des États-Unis. Plusieurs pays d'Europe y apparaissent également. 

Liste des endroits apparaissant dans la publication du 13 février 1883 
 
 

Dans cette liste, 36 endroits sont listés mais ne couvrant, à l'exception d'une seule mention des États-Unis, que des localités ou villes du Québec.

L'on peut aisément poser quelques hypothèses expliquant la disparition de ce journal. Dans la dernière publication, les problèmes financiers sont évidents. Le nombre très bas de nouvelles locales a probablement eu un impact sur le nombre d'abonnements causant ces problèmes financiers. Ce manque de nouvelles locales résulte de l'éloignement de l'endroit (Québec) où était rédigé et imprimé ce journal. Les moyens de communications d'alors ne permettaient un flot constant des informations ce qui empêcha ce journal de remplir adéquatement une partie importante de son rôle soit d'informer. Cependant, les éléments apparaissant dans son prospectus soit de favoriser la colonisation et de contrer l'émigration furent amplement couverts par des articles tout au long de ses publications.

Un premier chapitre de la publication des journaux aux Saguenay venait d'être tourné. Il fallut attendre trois ans avant qu'un prochain ne débute. Cela ne survint qu'après que l'imprimerie ait pris pied à Chicoutimi, ce que nous verrons dans un prochain article.

 Page contenant les références des publications de la série "Journaux publiés au Saguenay-Lac-St-Jean pendant la période de 1879 à 1917".

 Réf. 28 : Le Saguenay 19 septembre 1882 Google actualités

 Réf. 29 : Le Progrès du Saguenay 6 août 1942 Bibliothèque et Archives Nationales du Québec

 Réf. 30 : Le Saguenay 13 février 1883 Google actualités

 Réf. 31 : Le Saguenay 14 août 1883 Google actualités 

<< 1 ... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ... 60 >>

©2018 by Jean-Roch St-Gelais • ContactAideblog softwarehebergeur
Blog skin design by Andrew Hreschak